“Intégrer la RSE dans l’orientation
stratégique de l’entreprise”

“S'inscrire dans la durée, le respect,
l’équité et la diversité”

“Mettre l’humain au cœur des
relations avec l’ensemble
des Parties Prenantes”

“Comprendre que la pérennité de
l’entreprise dépend de la survie
de ses écosystèmes”

Un regard de SoPerform! sur la COP21

Lors de la COP21, le secteur privé s'est largement mobilisé et a pris la mesure du risque climatique. Dans ce cadre, l'AFEP ( Association Française des Entreprises Privées ) et SUEZ Environnement ont organisé la conférence " Économie circulaire et changement climatique : quelles expériences des parties prenantes pour le défi 2°C ? " 

Formalisé dès 2002, le concept d'économie circulaire (« From cradle to cradle* ») se développe désormais dans de nombreuses entreprises.  Il repose sur l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur d'un produit et, point-clé, sur de nouvelles coopérations entre les acteurs territoriaux et les entreprises. Cet aspect de la démarche représente une opportunité extrêmement attractive pour les PME et les ETI. * « Du berceau au berceau »

En effet, même si certains  grands groupes peuvent décider d’intégrer l’ensemble des boucles de valeur propres à l’économie circulaire, les PME et les ETI, pour de simples raisons de ressources financières et humaines, auront quant à elles tout intérêt à s’appuyer sur les collectivités territoriales, locales et/ou régionales, pour adopter le cercle plus que vertueux de ce nouveau modèle.

Et concrètement, voici vers quoi elles peuvent désormais s’orienter :

Le recyclage et  l’éco-conception bien évidemment, mais  à ces démarches est venue s'ajouter ces dernières années la réutilisation en tant que ressources des produits et des matériaux en fin de vie.
Grâce à la sécurisation de l'accès aux matières premières et à la prolongation de leur utilisation , l’économie circulaire contribue à l'émergence de nouveaux modèles économiques présentant des avantages compétitifs.
Elle participe ainsi aux stratégies bas-carbone en permettant de réduire en cascade les émissions de gaz à effet de serre, à tous les stades de la vie des produits .

Au cours de cette conférence de grands acteurs industriels sont venus présenter leurs engagements et leurs visions. Pour ne citer qu’eux :
. BOUYGUES.  Le vrai sujet c'est la ville : réduire les consommations et les émissions , optimiser les transports et le remplissage des bâtiments , réutiliser les matériaux de construction ...
. ARKEMA, en association avec2ACR - Association Alliance Chimie Recyclage - .Traiter les déchets de la chimie en essayant de retrouver des molécules à plus forte valeur ajoutée.
. EUROVIA ( VINCI ).  Travailler à la valorisation des matériaux de construction en fin de vie afin de pouvoir les utiliser lors de la réalisation des routes.                                                                                                                 
 . SUEZ-Environnement.  Privilégier l'économie circulaire lors du traitement des déchets, soit en recréant de la matière ( polymères par exemple ),  soit en les valorisant sous forme d'énergie ( électricité , chauffage ...) ou en obtenant des carburants alternatifs.

Beaux exemples à suivre, ne pensez-vous pas ?

L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE SERA LE MODÈLE DOMINANT DU 21ème SIÈCLE